top of page

5 spécialités culinaires florentines pour tous les goûts



Vous serez d'accord avec moi pour dire que découvrir une nouvelle culture et visiter un pays ou une ville ça passe aussi par la découverte des spécialités culinaires. Dans cet article on ne va pas parler de pâtes ou de pizzas mais bien des spécialités florentines. Je ne vous cache pas que c'est plutôt pour les carnivores, mais il y en aura pour tous les goûts !


1. La schiacciata à la florentine

Allez, on commence avec une tradition pas tout à fait florentine mais toscane quand même : la schiacciata. Parfait pour manger sur le pouce, la schiacciata est un (énorme) sandwich que vous pouvez farcir comme vous voulez : charcuterie, fromages, petits légumes, sauces en tout genre : laissez aller votre créativité et régalez-vous dans les nombreuses sandwicheries de la ville.



2. Le Lampredotto

Le Lampredotto fait partie des grandes traditions culinaires florentines mais attention, âme sensible s'abstenir! Et oui, le lampredotto c'est une partie de l'estomac de chèvre coupé en tout petits bouts, mariné puis utilisé pour farcir des sandwichs. Si vous avez envie de goûter, arrêtez-vous dans un des stands de street-food installés partout dans la ville, vous ne serez pas déçu.e !



3. La bistecca à la florentine

Bon, puisqu'on parle de viande, autant y aller à fond ! La bistecca c'est LA spécialité florentine pour les carnivores. C'est une côte de boeuf très haute (le dicton dit : "moins haut que 4 doigts c'est du carpaccio") et extrêmement tendre, servie à peine cuite. Un aller-retour sur le feu et c'est tout. Et ne vous aventurez surtout pas à la demander plus cuite, on vous regardera d'un très mauvais oeil... D'ailleurs de nombreux restaurants affichent en gros que c'est une demande interdite ! On ne rigole pas avec la bistecca.



4. La ribollita

La ribollita est une sorte de soupe de légumes, mais pas vraiment. Vous me direz, comme description d'un plat on a fait mieux. En réalité la ribollita c'est un plat très long à préparer parce que comme l’indique son nom, elle doit être re-cuite (“ri-bollita”) plusieurs fois, pendant plusieurs jours (minimum 24h). A l’origine la ribollita était préparée pour réutiliser les restes de légumes : flageolets, carottes, pomme de terre, choux, etc. Aujourd’hui ça donne un plat plutôt hivernal préparé avec patience, et amour, toujours !



5. La schiacciata aux raisins

Pour les becs sucrés, on finit avec un dessert typiquement florentin et d'actualité au moment où j'écris cet article. En Italie chaque période de l'année, occasion ou fête a son gâteau. Et ça change de région en région évidemment.

En automne, à Florence, on voit apparaître dans nos assiettes la schiacciata aux raisins. La base est celle de la pâte à pain, farcie de raisins noirs, celui avec le moins de pépins possible pour éviter que ça craque trop sous la dent. A la cuisson le jus de raisin imprègne la pâte et ça donne un dessert léger, juteux et très réconfortant.



Il y a encore un grand nombre de spécialités culinaires à Florence et en Toscane, je vous en présenterai d'autres bientôt dans un prochain article. En attendant, je vous souhaite un bon appétit !



29 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

留言


bottom of page